DOUDOU

Doudou Versailles 13.jpg

L’abandon véritable est abandon confiant

 

L’abandon confiant appartient au monde de l’enfance. 

Il est occulté chez la plupart des adultes par un mental auquel on a donné les pleins pouvoirs : il régente, contrôle, impose son diktat en intimant une myriade d’injonctions reposant sur les croyances de l’être construit.

Heureusement, Doudou est là pour raviver cette part d’insouciance joyeuse embusquée au plus profond de notre être : joie !

 

Conciliant, Doudou prend l’attitude qu’on veut lui donner. 

Il s’accommode avec bonhommie, en silence et en pleine présence :

On l’a vu dans la cour des Beaux-arts, dans le parc du château de Versailles, au Trianon, 

dans le métro et le quartier des affaires à Singapour, distillant sans compter ses câlins aux femmes et aux hommes d’affaires en manque de douceur et de réconfort… 


 

Doudou est régressif. 

Il parle à notre enfant intérieur et devient vivant. Doudou adopte l’attitude qui sied à votre état d’âme : partenaire de danse, distributeur de câlins, compagnon de route silencieux sur le siège passager.

 

À propos de l’anatomie de Doudou

Inspiré d’une sculpture en terre cuite, Doudou est en tissu articulé. Et c’est grâce à son « âme » constituée d’une armature intérieure que son attitude change. À l’instar des humains ?