Eyelets - 2014 /2021

Tout ce que l’on accroche au mur est-il de l’art ?

 

« À mon arrivée à Singapour, mon atelier est trop exigu pour me permettre de travailler sur châssis :  je m’en affranchis et travaille directement sur toile sans support. » MADAME

Ces circonstances conduisent MADAME à s’interroger sur le statut d’œuvre d’une toile sans cadre ni châssis. Il lui faut trouver une démarche singulière de mise en scène pour que la toile ne demeure pas « de la matière peinture sur de la fibre tissée »

Faire sortir la toile de son cadre, proposer des modes d’exposition alternatifs invitant à s’interroger sur la nature intrinsèquement artistique ou non de l’œuvre. En braquant le projecteur sur la mise en valeur de l’œuvre apparaissent les questionnements : Quelle place tiennent le cadre, la mise en scène dans la perception artistique ?

The New Masters - Quand l’œuvre réintègre son cadre

Mise en scène dans un cadre doré de série avec accroche plastique comme un torchon de cuisine. Une seule toile.

Sur le cadre, une plaque affiche le nom de l’artiste, à l’instar d’une œuvre reconnue ou de tableaux de maîtres tels qu’ils sont présentés dans un contexte muséal traditionnel. Le cadre comporte une, deux, trois toiles.

Image1.png

On retrouve le motif organique du cadre — œil, feuille, fleur de lotus…  — dans Meditative calligraphy et Time is Money. Comme une signature, c’est un élément identifiant des productions artistiques de MADAME. 

1/1